Une semaine avec Amazon Alexa

Passées les premières heures (jours) de découverte de l’assistante vocale d’Amazon, Alexa, il est temps de faire le bilan sur une utilisation plus classique, plus routinière.
Je précise que je suis actuellement en vacances et que madame est à la maison pour raison de santé, donc la bête est utilisée toute la journée depuis une semaine, ce n’est pas une utilisation épisodique en fin de journée en rentrant du boulot (j’anticipe les sceptiques sur ma durée d’utilisation pour en faire un bilan mais vous inquiétez pas, je reparlerai d’Alexa dans quelques mois pour voir si mon avis a changé).

Je ne vais pas parler pour le moment de matériel, je pense le faire plus tard dans un autre article.
Je tiens juste à préciser que je suis le propriétaire d’une (un ?) Amazon Echo et d’un (une ?) Amazon Echo Dot, commandés en avant-première étant membre Amazon Prime et à moitié prix (ça fait plaisir).
J’en ai pris deux différentes pour :

  • faire du multiroom (diffuser le même son dans des pièces différentes) ;
  • remplacer ma Bose Soundtouch 10 (première génération, sans le bluetooth mais avec le fonctionnement sur batterie possible) dans le salon : je sais, je suis dingue…
  • intégrer une enceinte / réveil dans notre chambre.

Avant d’acheter le matériel, j’avais comme à mon habitude parcouru pas mal de tests, tant écrits que vidéos : Alexa ressortait à chaque fois dans le haut du panier des assistantes vocales, tout juste devant Ok Google et loin devant Siri (Apple : ai-je besoin de le préciser ?) et Cortana (Microsoft).

J’avais donc en tête deux choses lors de la réception du matériel :

  • tester Alexa comme un dingue en la comparant à Siri ;
  • tester le matos (surtout la Amazon Echo, l’autre est pas comparable) face à ma Bose Soundtouch.

C’est donc le premier point qui va être abordé ici.

Déjà, il faut faire le bilan sur Siri et mes utilisations depuis maintenant quelques années.
Elle a bien sûr évolué et est bien loin de sa première version : heureusement…
Mais elle ne m’a pas encore séduite, je ne sais pas trop dire pourquoi. Elle est un peu froide, manque un peu d’interactions personnelles et son appel est relou : dis Siri !
Non mais sérieux, « Dis Siri » est une pure connerie, pourquoi ne pas avoir gardé le « Hey Siri » …

Bref, j’avais quelques attentes du côté d’Alexa.
Pour le moment, je suis impressionné et séduit.
Ce qui fait sa force pour le moment par rapport à Siri (mais ça risque de changer avec les récentes annonces faîtes par Apple), ce sont les skills qui permettent de rendre possible l’exécution d’applications tierces avec leur propres commandes.

Par exemple, j’ai une station Netatmo à la maison. En installant la skill Netatmo, je peux demander des infos de ma station à Alexa : « Alexa, demande à Netatmo quelle est la température de la chambre » .
On peut jouer aussi avec Alexa et Akinator. C’est pas la folie mais c’est sympa de temps en temps.
L’intégration de Spotify est également bien gérée, avec de bonnes fonctionnalités avancées.

Le nombre de commandes ludiques, personnelles, d’informations est juste impressionnant.
Je lui demande régulièrement des petites blagues (sur ce coup là, c’est pas dure pour elle, je suis bon auditeur, j’adore les blagues type Carambar…).
Nous (oui, je suis en couple et madame a rapidement pris l’habitude malgré une légère réticence au démarrage) lui demandons aussi une histoire le soir, ou alors des anecdotes sur les chiens par exemple.
Elle gère bien évidemment les réveils, alarmes.

Le gros de notre utilisation reste la musique en demandant des playlists, genres, artistes ou radios précis. Je dois dire que l’on se fait très vite à la commande vocale pour passer une chanson, stopper l’écoute, descendre ou monter le son alors que l’on est en train de faire la cuisine.

Je pense que sa force reste dans les skills avec l’intégration sans limites (ou presque) par n’importe quel développeur. D’ailleurs, j’espère bien que Gladys aura un jour droit à sa skill.
Et je pense également qu’Apple a ouvert les yeux là-dessus et se rend compte de son retard à ce sujet, c’est pourquoi ils vont permettre aux développeurs d’intégrer leurs apps aux commandes vocales de Siri.

Ce premier bilan est donc très favorable !
Un article sur l’Amazon Echo devrait suivre, ainsi qu’un autre sur l’Amazon Echo Dot.

Photo by Andres Urena on Unsplash

Hamtaro Écrit par :

Geek trentenaire bientôt papa.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.