My Hero Academia : du comics façon Japon

Twitter Facebook Google+
07 May 2017

 Environ 3 minutes de lecture

Je voulais écrire cet article il y a quelques semaines mais je n’étais pas à jour au niveau de ma lecture et des sorties en France. Maintenant, c’est chose faite, je viens de terminer le volume 8 de My Hero Academia (Boku No Hero Academia au Japon) de Kohei Horikoshi, édité chez Ki-oon.

J’ai repris la lecture de mangas en version papier depuis quelques mois.

J’en profite pour agrandir et compléter ma collection commencée au lycée, en continuant certaines et en ajoutant d’autres titres à ma bibliothèque. J’avais tendance depuis quelques années à me concentrer sur les animes en VOSTFR (Version Originale Sous-Titrée Français), en récupérant les épisodes et les sous-titres pour être à jour le plus rapidement possible.

Je ne vous cache pas du coup que je ronge mon frein en achetant les versions papiers sorties en France. En ce qui concerne My Hero Academia, il y a 3 volumes de retard par rapport aux sorties japonaises. Le volume 9 devrait sortir le 6 juillet en France alors que le 12 est sorti le 3 février au Japon.

Dans un monde où les super-pouvoirs sont normaux, où l’humanité est souvent menacée par l’attaque de divers monstres, la plupart des humains sont dotés d’un pouvoir particulier nommé « Alter » (個性, Kosei). Grâce à celui-ci, devenir un héros n’est pas impossible pour eux. Le manga suit les aventures de Izuku Midoriya, l’un des rares humains ne possédant pas d’alter, qui rêve pourtant de rejoindre la filière super-héroïque du grand lycée Yūei (雄英高校, Yūei Kōkō) et de devenir un jour un des plus grands héros.

Source : Wikipedia

J’ai pas mal accroché à ce manga. Le héros, Izuku Midoriya, est très attachant mais il existe également beaucoup de personnages secondaires. Les dessins sont très soignés avec de nombreux détails et pas mal d’infos annexes qui viennent compléter l’univers ultra riche de ce manga. Il est construit un peu à la manière d’un comics avec des super-héros et des super-vilains, avec quand même pour différence que l’on est presque tout de suite en mode Avengers ou Ligue des justiciers sans passer par la case carrière solo puis regroupement.

Sur le site officiel français de My Hero Acadamia, mis en place par Ki-oon, vous pouvez lire un extrait du volume 1 pour vous faire une idée. Sur le site, il y a également quelques vidéos, dont celle ci-dessous, qui vous présente de manière générale le manga ou bien les différents personnages dans les autres vidéos.

Vu qu’il marche bien au Japon, un anime a vu le jour. Je n’ai pas osé le regarder avant d’en finir avec les volumes français pour ne pas me spoiler mais je pense que je ne vais pas tarder à aller voir ça vu qu’ils sont disponibles sur ADN (animedigitalnetwork.fr) et qu’en regardant de plus près ils ont également du retard par rapport à la sortie des volumes français donc pas de risques de spoiler les sorties papiers françaises.

Le premier épisode Izuki Midoriya: Les origines, sorti au Japon le 3 avril 2016, est à regarder ci-dessous.

Tcho, Hamtaro.

Acheter My Hero Academia sur Amazon


Twitter Facebook Google+

Peut-être que ceci devrait vous plaire :