Autour des tumulus : randonnée autour de Bougon dans les Deux-Sèvres

Twitter Facebook Google+
04 Apr 2017

 Environ 2 minutes de lecture

J’ai mis un peu de temps avant d’apprécier le département des Deux-Sèvres.

Avant d’emménager ici, il y a 5 ans environ, nous étions à La Rochelle : moi depuis mes études secondaires et ma copine, bah, parce qu’elle est née là-bas…

Le dépaysement a été total.

Ceux qui connaissent les deux départements, la Charente-Maritime et les Deux-Sèvres, sauront de quoi je parle. Les paysages sont totalement différents, l’emploi également mais aussi les mentalités. Bien évidemment, La Rochelle est connue pour son tourisme balnéaire. En ce qui concerne les Deux-Sèvres, il s’agit d’un tourisme vert avec tout de même un site extrêmement visité : le Marais Poitevin avec sa Venise verte. Je ne vais pas réduire non plus les deux départements à ces quelques lignes mais en gros, c’est ça.

La grande force des Deux-Sèvres est également sa diversité en terme de paysages. Il existe des zones vallonnées. On n’est pas non plus dans les montagnes mais comparé à la Charente-Maritime, je peux vous dire que c’est le jour et la nuit. Et du coup, nous nous sommes mis à la randonnée, avec également l’arrivée dans notre couple de deux toutous sportifs, des bergers australiens.

Et c’est donc avec un grand plaisir que je partage avec vous une randonnée que nous avons appréciée récemment. Sans grandes difficultés particulières, elle est accessible aux enfants (qui tiennent le coup pendant 13 kms quand même) et  pas mal pour les chiens avec un cours d’eau au démarrage pour faire le plein côté boisson et au retour pour laver les pattes.

Il y a peu, voir pas de sentiers étroits, beaucoup de chemins blancs agricoles et quelques passages sur goudron. Le balisage est correcte (nous avons zappé un seul marquage en bas à gauche sur la petite boucle, heureusement nous avions la carte du tracé sous la main, on a fait un peu moins d’un kilomètre en plus), en jaune. Le départ est sur le parking du musée du tumulus de Bougon avec la présence de sanitaires publics, avec une période d’hivernage et pas accessible à cette date. Pas sûr que la randonnée soit correcte tout le long en temps humide, il y a quelques parties sur du chemin agricole en terre. Il faut compter 3h15.

J’en ai profité pour tester le service ViewRanger avec l’Apple Watch.

Si vous avez des questions. 😉

Tcho, Hamtaro.


Twitter Facebook Google+