Les animaux fantastiques : Harry Potter de retour au cinéma

Format Vidéo

Lire

Harry Potter est enfin de retour au cinéma ! Enfin non…
Son univers revient dans les salles obscures sous le film Les animaux fantastiques. On suit les aventures de Norbert Dragonneau à New York en 1926, jeune mage grand fan de bestioles magiques et légèrement malchanceux mais bougrement doué avec les animaux, bien plus qu’Hagrid. 😉

Les animaux fantastiques : Harry Potter de retour au cinéma

Changement d’époque et changement de lieu pour aborder une autre part de l’histoire magique de J. K. Rowling. Pour ce film, c’est elle même qui a écrit le scénario et il se dit qu’elle devrait faire les suites à venir : trois prévues pour le moment. Quand on voit le film, on a pas de mal à imaginer une flopée de films à suivre avec comme héros Norbert Dragonneau, Eddie Redmayne de son vrai nom d’acteur.

Je suis un grand fan d’Harry Potter et je n’ai donc pas manqué l’occasion d’aller le voir, sans avoir lu le bouquin. C’est un film assez éloigné de l’ambiance des premiers Harry Potter au cinéma (et en livre), j’aurais tendance à dire que l’on se retrouve au niveau des dernières adaptations avec un monde plus proche de la réalité (beaucoup de contact avec le monde réel, on est très peu dans le monde magique tel que Poudlard ou autre, ici un peu le ministère américain) et un peu moins de noirceur, due dans les derniers Harry Potter, au scénario assez sombre.

C’est un bon mélange de genres, on y trouve comédie, action, bien évidemment fantastique et un peu de sentiments, mais pas trop pour le moment. Un nouveau méchant, Gellert Grindelwald, est intégré avec le personnage de Norbert Dragonneau et on sent bien qu’il va pointer le bout de son nez régulièrement.

Je n’ai pas lu le livre donc je ne peux juger sur la qualité d’adaptation mais une chose m’a sauté aux yeux : le jeu d’acteur d’Eddie Redmayne, Norbert Dragonneau. Il joue la timidité mais avec une légère dose d’autisme, on a l’impression qu’il ne peut croiser le regard de l’autre même dans une conversation face à face. Je ne sais pas si c’est voulu mais si c’est une caractéristique du personnage du livre, il le joue à merveille.

Encore un bon film pour moi cette année à aller voir au cinéma.
Je ne suis pas mécontent de mes choix en termes de séances pour 2016. Si vous aimez Harry Potter, vous serez, je pense séduit par cet univers légèrement différent (changement d’époque et de lieu). 😉

TCho, Hamtaro