Terror in resonance

Twitter Facebook Google+
17 Aug 2016

 Environ 2 minutes de lecture

Disponible dans le catalogue Netflix, Terror in resonance est un animé en 11 épisodes de 20 minutes environ. Comme d’habitude, on peut même descendre à 15 minutes si on enlève les génériques de fin et de début. On pourrait le qualifier d’intrigue policière.

Je vais pas rentrer dans les détails mais cet animé a de bonnes références en ce qui concerne les dessins (Samurai Champloo) mais aussi la musique (Kids on the Slope). Je vais pas faire le faux-cul, je trouvais une ressemblance mais je savais pas avec quoi et c’est la vidéo ci-dessous qui me l’a dit…

Je pense que j’en reparlerais sur le blog un jour ou l’autre.

Chose appréciable sur Netflix, le générique de début est automatiquement zappé si vous enchaînez les épisodes. Et petit plus pour madame en ce qui me concerne, Terror in resonance est disponible aussi bien en audio français qu’en vostfr.

Je confesse que nous avons regardé tous les épisodes en français.

Vu que c’est un animé réaliste, ça gueule pas à tout va des noms de techniques secrètes ancestrales, donc la version française est assez digeste.

Mais au fait ? On dit un/une anime/animé ?

J’ai toujours un peu de mal là dessus, si on allait voir du côté de Wikipedia ?

Un anime (アニメ?), également appelé parfois japanime ou japanimation, désigne une série de dessins animés ou un film d’animation en provenance du Japon. C’est le diminutif du mot animēshon (アニメーション?), lui-même transcription de l’anglais « animation »

Source : Wikipedia

Et boom ! C’est un anime, prononcé animé.

Et vu que je suis sympa, je corrige même pas le début de mon article.

Tout ça pour vous dire que Terror in resonance est un chouette anime, rapide à regarder avec une bonne histoire et une bonne ambiance. L’intrigue devient vraiment intéressante à mi-saison, pour finir sur une fin appréciable. Dur de pas spoiler.

Vous aurez aussi remarqué que j’ai cité quelques fois Netflix.

C’est un service que j’apprécie de plus en plus, le catalogue commence à se fournir sérieusement, surtout depuis qu’ils produisent leurs propres séries . Je dois aussi vieillir parce que maintenant, ça ne me dérange plus de dépenser 7,99€ par mois pour accéder à un catalogue de série. Certainement une histoire de pouvoir d’achat…

TCho, Hamtaro.

Lien : fiche de la série sur betaserie


Twitter Facebook Google+