Protection pour écran Pebble Time Steel

Lire

Cela fait maintenant quelques mois que je suis l’heureux propriétaire d’une Pebble Time Steel, montre connectée ultime pour geek. Je ne vais pas trop parler de ma montre dans cet article, je ferai un article détaillé un peu plus tard pour vous vanter ses mérites.

Comme tout bon geek, je tiens à mon matériel et la première chose que je fais quand j’achète quelque chose doté d’un écran, je le protège.
En ce qui concerne ma Pebble, ça n’a pas été le premier réflexe. Sûrement parce que la première fonction de cet objet est une montre et qu’à ma connaissance, il n’existe pas spécialement de protection pour les montres simples.

Mais un jour, j’ai frôlé l’accident avec mes beaux murs en pierre de la maison. Je me suis soudain souvenu d’une belle rayure sur ma Withings Pulse avec son écran e-Ink et j’ai vite couru sur le net pour trouver une solution à ma précieuse Pebble et lui trouver une protection.

Le site GadgetWraps est ressorti directement des forums que je parcourais avec de multiples avis positifs sur leur protection d’écran, donc pas trop d’hésitations et j’ai commandé.

C’est un site américain qui permet l’export. Le pack de 2 protections est à 10 dollars. Le tout vous est envoyé assez rapidement dans une enveloppe avec un petit remerciement manuscrit à chaque fois. Ils semblent être disponibles pour vous aider mais franchement, c’est pas si dur que ça à poser.

Je dis « chaque fois » parce que j’ai déjà fait 3 commandes chez eux en étant un peu bête.
En effet, mes 2 premières protections ont été consommé assez rapidement parce que je les ai changé à chaque impact dessus. Et pour ma troisième commande, j’avais perdu la protection supplémentaire de la deuxième commande.
Bref, j’ai encore à la maison 2 protections neuves issues d’une troisième commande.

Pourquoi j’ai été bête ?
Sur le coup de la perte de protection, ça se comprend…
Mais sur le coup du changement à chaque impact…
En effet, la matière du film protecteur est assez particulière et avec le temps (et certainement avec la chaleur du coup), elle se relisse. On se rapproche un peu du film présent sur n’importe quel écran lors d’un premier déballage de produit.
D’ailleurs, en étant en attente de ma commande, j’ai porté ma montre sans protection et elle a pris une belle rayure (j’ai un peu pleuré…) mais la protection en place vient corriger ce problème, elle ne se voit plus. On dirait que le film est venu se mouler dans la rayure.

Sur la photo, vous pouvez voir ma Pebble Time Steel équipée de la protection d’écran.
Elle a quelques semaines (mois) dans la vue donc n’est pas au mieux de sa forme (il y a deux petites bulles sur les côtés) mais comme vous pouvez le voir le rendu est plus que correcte.
Il y a une légère atténuation de la qualité de l’écran mais cela vaut largement le coup pour éviter une rayure sur cette si belle montre.

Je suis tout de même les nouveautés et regarde un peu ce qui se fait en gorilla glass mais pour la Pebble Time, j’ai pas encore croisé ça. Si vous l’avez vu quelque part, ça serait sympa de faire un retour dessus dans les commentaires.

Petit plus, GadgetWraps fait également des accessoires (skins) pour customiser la montre : les boutons et le cadre. J’ai pas encore craqué parce que je suis du genre a préférer la simplicité des constructeurs mais pourquoi pas un jour, pour lui redonner une jeunesse.

Tcho, Hamtaro.

Lien : gadgetwraps.com

Billy Talent – Afraid of Heights

Lire

Tout le monde, dans sa vie, a déjà eu, au moins une fois, cette expérience de souvenir à l’écoute d’une musique, que ce soit un moment bien précis ou une vague période de sa vie. Je crois que je vais me la péter et appeler cela par son terme littéraire : une madeleine de Proust.
En ce qui me concerne, dès les premières notes de ce nouvel album du groupe canadien Billy Talent, toute ma période universitaire est revenue en pleine tronche. J’ai retrouvé le son frais, estival de ce rock avec une voix tellement reconnaissable.

Bref, j’ai adoré ce dernier album, très fidèle au son de Billy Talent que j’avais découvert en 2003 avec leur album éponyme (punaise que je suis en forme en ce moment avec les grands mots…).
Je ne vais pas dire que je suis THE grand fan de ce groupe puisque malheureusement, je les avais un peu oublié, suivi de loin. Mais cette découverte dans la sortie des derniers albums sur Spotify a ravivé mes souvenirs et j’ai cliqué pour écouter.

Je vous invite donc à faire de même, vous aurez vite fait un avis sur cet album dès le premier morceau. Le style varie peu mais reste efficace et c’est juste ce que je demande, surtout avec ce bel été qui est encore là et les vacances qui arrivent bientôt pour moi.

Tcho, Hamtaro.

Terror in resonance

Format Vidéo

Lire

Disponible dans le catalogue Netflix, Terror in resonance est un animé en 11 épisodes de 20 minutes environ. Comme d’habitude, on peut même descendre à 15 minutes si on enlève les génériques de fin et de début. On pourrait le qualifier d’intrigue policière.
Je vais pas rentrer dans les détails mais cet animé a de bonnes références en ce qui concerne les dessins (Samurai Champloo) mais aussi la musique (Kids on the Slope). Je vais pas faire le faux-cul, je trouvais une ressemblance mais je savais pas avec quoi et c’est la vidéo ci-dessous qui me l’a dit…
Je pense que j’en reparlerais sur le blog un jour ou l’autre.

Chose appréciable sur Netflix, le générique de début est automatiquement zappé si vous enchaînez les épisodes. Et petit plus pour madame en ce qui me concerne, Terror in resonance est disponible aussi bien en audio français qu’en vostfr.
Je confesse que nous avons regardé tous les épisodes en français.
Vu que c’est un animé réaliste, ça gueule pas à tout va des noms de techniques secrètes ancestrales, donc la version française est assez digeste.

Mais au fait ? On dit un/une anime/animé ?
J’ai toujours un peu de mal là dessus, si on allait voir du côté de Wikipedia ?

Un anime (アニメ?), également appelé parfois japanime ou japanimation, désigne une série de dessins animés ou un film d’animation en provenance du Japon. C’est le diminutif du mot animēshon (アニメーション?), lui-même transcription de l’anglais « animation »

Source : Wikipedia

Et boom ! C’est un anime, prononcé animé.
Et vu que je suis sympa, je corrige même pas le début de mon article.

Tout ça pour vous dire que Terror in resonance est un chouette anime, rapide à regarder avec une bonne histoire et une bonne ambiance. L’intrigue devient vraiment intéressante à mi-saison, pour finir sur une fin appréciable. Dur de pas spoiler.

Vous aurez aussi remarqué que j’ai cité quelques fois Netflix.
C’est un service que j’apprécie de plus en plus, le catalogue commence à se fournir sérieusement, surtout depuis qu’ils produisent leurs propres séries . Je dois aussi vieillir parce que maintenant, ça ne me dérange plus de dépenser 7,99€ par mois pour accéder à un catalogue de série. Certainement une histoire de pouvoir d’achat…

TCho, Hamtaro.

Lien : fiche de la série sur betaserie