Percy Jackson : Le Voleur de Foudre

Twitter Facebook Google+
13 Feb 2010

 Environ 4 minutes de lecture

Non…  Je ne vais pas vous parler du film qui vient juste de sortir au cinéma.

Je ne suis pas encore aller voir le film (et peut être que je ne vais jamais le faire) mais par contre, j’ai pris le temps de lire les aventures du jeune Percy Jackson dans les 4 premiers volumes déjà sortis. Le cinquième et dernier doit sortir en mars 2010. 😉

Prendre le temps…

En fait, je crois que je ne lui ai pas laissé le choix, au temps…

Dès le premier volume avalé (et c’est bien le mot juste, j’ai mis juste un jour), il me fallait les autres volumes et rapidement ! C’est vous dire si j’ai bien accroché. 😉

Percy Jackson est une sorte de Harry Potter évoluant au coeur de la mythologie grecque parmi les Dieux. Cette phrase va faire soupirer pas mal de monde, encore une fausse copie du fameux Harry. C’est vrai que tout est présent pour rappeler son confrère plus célèbre mais je pense que c’est tout simplement les ingrédients d’un succès. Percy surfe dessus et d’ailleurs les livres sont clairement revendiqués comme le successeur de Harry Potter.

Percy Jackson : le voleur de foudre

Etre un demi-dieu, ça peut être mortel…

Attaqué par sa prof de maths qui est en fait un monstre mythologique, injustement renvoyé de son collège et poursuivi par un minotaure enragé, Percy Jackson se retrouve en plus accusé d’avoir dérobé l’éclair de Zeus !

Pour rester en vie, s’innocenter et découvrir l’identité du dieu qui l’a engendré, il devra accomplir sa quête au prix de mille dangers.

4ème de couverture

Ce premier volume est comme tous les premiers du genre : une mise en place des personnages, des intrigues et la découverte de l’univers propre à Percy Jackson. Un univers séduisant, celui d’un garçon ordinaire avec quelques problèmes qui se découvre une nouvelle vie incroyable et un destin particulier. Qui ne rêverait pas de cela ? :p

Comme je le disais, c’est tout simplement une réunion d’ingrédients à succès mis en évidence par J. K. Rowling et son petit Harry Potter qui, je pense, n’étaient pas les premiers mais Harry Potter est peut être apparu au bon moment avec juste ce qu’il fallait. 😉

Mais les ressemblances avec Harry Potter dans le fond ne sont pas spécialement là dans la forme (ou alors l’inverse). Des fois, j’arrive à me surprendre sur mes tournures de phrases…

Autant les livres et le style de J.K. Rowling ont évolué avec le temps pour suivre l’âge de ses lecteurs, s’adresser à un lectorat plus vieux avec du contenu plus adulte et avec des livres contenant plus de pages et intrigues complexes ; autant Rick Riordan est constant dans son style et ses histoires au fil des volumes. Et c’est là que c’est un petit peu dommage, j’aime entrer doucement dans une saga avec des premiers volumes légers mais j’aime les finir sur des pavés monstrueux qui vous tiennent en haleine…

Donc les volumes de Percy Jackson sont une très bonne lecture pour ados mais malheureusement, ils ne sortent pas de cette case. C’est une saga qui, je pense, est bonne à lire d’un coup comme je l’ai fait. Les lecteurs ayant accroché au premier livre et attendant chaque sortie ont dû avoir peut être une légère déception. Les livres se lisent super vite à chaque fois : une journée, avec un emploi du temps à côté.

Mais je reviendrai plus tard sur chaque volume pour vous les présenter. 😉

En conclusion, je dois dire que c’est une très bonne saga mais je m’attendais à voir évoluer le style et les intrigues au fil des volumes. Peut être que le dernier volume saura me séduire encore plus que maintenant et que Percy deviendra un de mes héros préférés.

En ce qui concerne le temps de lecture de ce premier volume et sa complexité, je pense qu’il vaut mieux l’acheter accompagné du second volume, histoire de ne pas rester sur sa faim. Il se lit très vite (trop vite ?), on pourrait le croire complexe en abordant la mythologie grecque mais la chose est faîte en douceur et en surface, ce qui m’a donné envie de me trouver des livres romancés sur la mythologie pour en apprendre plus que mon savoir scolaire et les quelques découvertes du livre.

TCho, Hamtaro.

Photo : http://www.flickr.com/photos/26106240@N06/3528423923/


Twitter Facebook Google+