[PARODIE PORNO] Madame est servie !

Format Vidéo

Lire

Il existe des noms de séries ou films qui se prêtent facilement au jeu de la parodie porno et il faut avouer que « Madame est servie » est facile à détourner, tout comme le nom américain de cette série « Who’s The Boss« . On imagine aisément les sens cachés…(ou alors je suis vraiment un pervers…) :p

En plus d’avoir un nom facile à la parodie, cette série a tout ce qu’il faut également pour se prêter au scénario coquin : le papa beau gosse célibataire homme de ménage (il cumule), la femme d’affaire stricte (et maman, MILF dans le langage), la mère céibataire et coquine (encore une MILF voir une GILF, expression sortie tout droit de mon cerveau) de la femme d’affaire, la jeune adulte sexy qui découvre les choses de la vie que tout bon ado rêve de croiser dans sa chambre et le dit ado, fils de la femme d’affaire.

Who's the Boss XXX : Madame est servie porno

Alors ? On dirait pas un porno ?
Et pourtant, c’est simplement l’histoire de base de Madame est servie
Je me demande même pourquoi les producteurs et réalisateurs de porno ont mis si longtemps à sortir cette parodie. Je dis « sortir » mais je ne sais même pas si le film est disponible, je n’ai trouvé aucun site officiel, bande annonce. Juste des images du casting. 😉

Mon coup de coeur sosiesque (existe, existe pas : osef…) revient à Alyssa Reece qui joue le rôle d’Alyssa Milano.
Et oui, faut pas oublier que la petite Alyssa a fait ses grands débuts télévisuels dans cette série et je peux vous dire que le petit garçon que j’étais s’en souvient très bien, le tout étant diffusé sur M6… 😀

Alyssa Milano Vs Alyssa Reece

Je vous tiens bien sûr au courant si j’ai d’autres infos ! 😉

Tcho, Hamtaro.

Source : fleshbot.com

Edit : bande annonce trouvée !

[SERIE] Heroes, Kaamelott, Eureka : Hero Corp

Format Vidéo

Lire

Hero Corp est un mélange de séries, un mélange de genres.
C’est une série française sans prétentions (sans budget ?), au format court (25 minutes, format propre souvent aux comédies) qui a su trouver ses fans et surtout se faire son petit chemin dans le monde des séries, un monde impitoyable.

Mélange de genres car elle sait regrouper humour et fantastique.
Je préviens tout de même que la série est plus orientée humour que fantastique, les effets spéciaux étant du niveau d’un soap brésilien (rien de méchant dans ma remarque, juste un constat 😉 ) et justement l’histoire étant captivante comme celle d’un soap : impossible de se détacher de l’écran

Hero Corp

En effet, j’ai retrouvé dans cette série de nombreux points de comparaisons avec des séries déjà célèbre.
Heroes pour son rapprochement avec le monde des super héros confronté à la vie de tous les jours (et bien plus encore puisque là, il s’agit de la campagne profonde…), Eureka pour l’isolement d’une communauté et la touche humour de la série, et enfin, Kaamelott, car il faut avouer que la ressemblance de Simon Astier avec son demi-frère Alexandre Astier ne s’arrête pas au physique, on trouve le même humour décalé avec des repliques particulièrement cinglantes pour les fans d’humour bien lourd.

Suite à la guerre qui fit rage jusque dans les années 80, l’agence Hero Corp fut créée afin de regrouper tous les Super-Héros et de maintenir un climat de paix. L’agence possède plusieurs sites secrets éparpillés sur la planète. En Lozère, les retraités, les mis au rancart, les démissionnaires, les démasqués, les pas formés, les hors normes, se retrouvent coupés du monde pour retrouver une vie calme et paisible. 20 ans de train-train volent en éclat quand The Lord refait surface. Face au plus grand super-vilain de l’Histoire que tout le monde croyait mort, le village est démuni. Selon une vision de La Voix, John est la solution à ce danger que la maison-mère préfère garder sous silence. John arrive au village mais il ignore tout de sa véritable identité et n’a aucune idée de ce qu’il va devoir accomplir pour sauver le monde.

Source : allocine.com

Les premiers épisodes sont déroutants, il faut prendre le temps de s’habituer à l’histoire, aux jeux des acteurs et à l’humour. Je pense qu’au troisième épisode regardé, vous ne pouvez plus ne pas regarder la saison entière. Pire qu’un soap brésilien je vous dis ! 😀
Au fur et à mesure, l’histoire se met en place et vos premières impressions de navet (c’est vrai, j’ai eu du mal au début) disparaissent. 😉

La saison 1 sort en ce moment en DVD et la saison 2 va bientôt être diffusée sur Comédie !.
Saison 2 que j’attend avec impatience vu le teaser qui, comme tous les teasers, met l’eau à la bouche sur les prochaines aventures de John. On sent également la différence de moyens… Financement grand frère Astier ? 😉

Je vous conseille donc de regarder cette série avec tout de même de la réserve, elle peut ne pas plaire à tout le monde (et là, je le pense sincèrement, je me demande même si elle ne va pas plus déplaire que plaire, c’est un humour particulier).
Je vous invite à aller faire un tour sur le site officiel de la série (très joli au passage mais malheureusement sous Flash) pour obtenir plus d’informations sur cette série et son univers particulier. Et dire que Simon Astier a mon âge… 😉

Tcho, Hamtaro.

Lien : site officiel de Hero Corp

La Villa Hamster à Nantes

Lire

Coup de téléphone ce matin, Elodie venant tout juste de se garer sur le parking de son boulot : « J’ai entendu un truc de dingue à la radio sur la route, il faut que tu fasses un article dessus… »

Voilà comment je suis arrivé à écrire cet article délirant sur un concept complètement hallucinant : vivre dans la peau d’un hamster. En ce qui me concerne, certains le savent, je suis déjà un hamster mais pour mes nombreux fans, vous allez pouvoir vous comporter comme moi dans mon appartement. :p

Tout est présent pour vous mettre dans la peau du rongeur :

  • gigantesque roue pour dégourdir ses papattes ;
  • gamelle d’eau avec distribution à la demande ;
  • déguisement (histoire de vraiment s’y croire) ;
  • nourriture à base de graines.

Pour ceux qui souhaitent s’y rendre et enrichir leur vie de cette nouvelle expérience, la fameuse Villa Hamster se trouve à Nantes, 2 rue Malherbes. Il faudra compter 99 euros pour faire ses besoins dans de la sciure et tourner dans une roue pendant des heures, le temps d’une soirée
On doit cela à l’imagination débordante de deux personnes : Yann Falquerho et Frédéric Tabary.

Je compte sur vous pour me ramener des photos ! 🙂

Tcho, Hamtaro.

Source : presseocean.fr