Paroles et clip : Anaïs – Peut être une angine

Twitter Facebook Google+
06 Jan 2009

 Environ 3 minutes de lecture

Anaïs CrozeCela fait bien longtemps que je n’ai pas écrit un article sur un coup de coeur musical, je me devais de rattraper la chose avec Anaïs et son dernier single extrait de son nouvel album The Love Album : Peut être une angine.

Anaïs (de son vrai nom Anaïs Croze) est une chanteuse française née le 20 août 1976, aux styles et aux textes variés. Elle alterne entre pop et rock, en passant par la chanson à texte slowlesque (je crois que je viens de l’inventer), tout en faisant un petit passage grâce aux textes dans la chanson à caractère humoristique. Anaïs sait donc allier humour et belles mélodies, mais sait également faire des chansons « sérieuses » aussi bien en anglais qu’en français. C’est ce que j’aime chez elle, cette alternance de style tout en restant dans la qualité.

Vous l’aurez compris, j’aime Anaïs et tout son univers musical. Son premier album live The Cheap Show fait parti de mes albums préférés au niveau de la « nouvelle scène » française.

Nouvelle scène ? Pas vraiment…

Anaïs fait de la chanson depuis belle lurette (1999) et n’a pas attendu d’être connu du grand public pour parcourir la France afin de distiller sa musique seule ou accompagnée (elle était dans un groupe à ses débuts : Opossum) dans les différentes salles de concert.

Comme d’habitude dans ce genre d’article, je partage avec vous le clip du single Peut être une angine mais également les paroles. Comme dans pas mal de ses titres, Anaïs parle encore une fois d’amour sur fond d’humour avec une mélodie entêtante à base de guitare.

J’essaie en vain de penser à autre chose que toi
Mais ton image est là comme une obsession
Quoi que les gens fassent ils ont quelque chose de toi
Dans leur démarche, leur voix
Ou juste leur blouson
Un peu démodé
Tu devrais l’jeter
Il est vraiment immonde

Et tout bouillonne dans ma tête
Je suis en sueur comme une chevrette
Je tremble comme un écureuil
Je sens que je vais tourner de l’oeil
Ma gorge se noue quand je te vois
J’ai attrapé le mal de toi…

Ou peut être une angine ?
Papapalalala
Peut-être une angine
Papapalalala
Peut-être une angine
Papapalalala
Peut-être une angine
Papapalalala
Peut-être une angine
Papapalalala
Peut-être une angine
Papapalalala

J’ai beau m’exprimer
Tu me mets dans un drôle d’état
Proche de l’Ohio, de l’Iowa et l’Alaska
Je suis lessivée, pensive et plus que ça
Mais saurais-tu mettre fin à mon tracas
A mes tourments
Des milliers de gens
N’ont plus que toi au monde !

Et j’erre comme un âne en peine
Je bois du rhum à perdre haleine
Je pars en fumée dès le matin
De bonheur je fais des ronds
Des « Ah », des hauts-le-coeur
Je détale comme l’appendicite
Je me sens vidée comme une truite
Tu retournes mon estomac
C’est toi que j’ai
Au fond de moi

Ou peut être un Alien ?
Papapalalala
Peut-être un Alien
Papapalalala
Peut-être un Alien
Papapalalala
Peut-être un Alien
Papapalalala
Peut-être un Alien
Papapalalala
Peut-être un Alien
Papapalalala

J’ai tellement bien aimé ce titre que je suis allé écouter en ligne l’intégralité de son album : il est excellent ! Et je ne vais pas tarder à le partager avec vous, certainement demain… 😉

TCho, Hamtaro.


Twitter Facebook Google+