Mon avis sur Quantum Of Solace

Twitter Facebook Google+
03 Nov 2008

 Environ 3 minutes de lecture

Quantum Of Solace

Samedi soir, Elodie et moi avons décidé sur un coup de tête d’aller voir le dernier James Bond incarné par Daniel Craig : Quantum Of Solace. Coup de tête ou plutôt impatience puisque nous avions prévu d’y aller dimanche dans la journée (Séances moins chères 🙂 ).

Je dois vous dire tout de suite que je suis ravi de ne pas avoir pu résister plus longtemps à la tentation. Je crois même être devenu gay tellement je suis admiratif devant Daniel Craig et son charme, que dis-je, sa classe débordante de tous les pores de sa peau. Un James Bond blond aux yeux bleus : grand fan de Sean Connery, j’étais le premier à crier au scandale mais Casino Royal m’avait vite fait ravaler mes paroles et j’attendais avec impatience ce nouvel opus.

Même s’il lutte pour ne pas faire de sa dernière mission une affaire personnelle, James Bond est décidé à traquer ceux qui ont forcé Vesper à le trahir. En interrogeant Mr White, 007 et M apprennent que l’organisation à laquelle il appartient est bien plus complexe et dangereuse que tout ce qu’ils avaient imaginé…

Bond croise alors la route de la belle et pugnace Camille, qui cherche à se venger elle aussi. Elle le conduit sur la piste de Dominic Greene, un homme d’affaires impitoyable et un des piliers de la mystérieuse organisation. Au cours d’une mission qui l’entraîne en Autriche, en Italie et en Amérique du Sud, Bond découvre que Greene manoeuvre pour prendre le contrôle de l’une des ressources naturelles les plus importantes au monde en utilisant la puissance de l’organisation et en manipulant la CIA et le gouvernement britannique…

Pris dans un labyrinthe de traîtrises et de meurtres, alors qu’il s’approche du vrai responsable de la trahison de Vesper, 007 doit absolument garder de l’avance sur la CIA, les terroristes

et même sur M, afin de déjouer le sinistre plan de Greene et stopper l’organisation…

Source : allocine.com

Je ne vais malheureusement pas dire que du bien sur ce film et être un poil objectif : le scénario est un peu léger. Cette petite erreur de parcours est très bien compensée par de magnifiques plans, de superbes scènes d’action avec de belles poursuites et surtout une ambiance du film superbe. Mais, car il y a un mais, l’histoire est laissée sur le côté…

Pour comparer à Casino Royal, je mettrais tout de même le film au même niveau. La réalisation est parfaite, le jeu des acteurs est pas mal du tout (Mathieu Amalric est superbe en méchant.) mais les James Bond girls ne sont pas spécialement à mon goût.

Un grand bravo donc au réalisateur, Marc Forster, et je vous conseille bien sûr d’aller le voir. Les fans de James Bond seront ravis mais il existe toujours les « contre-Daniel-Craig », ceux qui n’ont pas changé d’avis sur l’incarnation de James par un blond…

TCho, Hamtaro.

P.S. : Daniel, je t’aime !


Twitter Facebook Google+