Mon avis sur Les chimpanzés de l’espace

Twitter Facebook Google+
28 Oct 2008

 Environ 3 minutes de lecture

Les chimpanzés de lespaceL’ ADN du chimpanzé est proche de l’homme à 99%, c’est pourquoi cet animal a eu l’immense honneur lors de la guerre des étoiles (La version politique URSS / USA, pas la version cinéma…) de servir de cobaye à échelle humaine. Bien avant la sortie officielle de singes dans l’espace, la chienne russe Laïka avait déjà posé ses pattes dans l’espace le 3 novembre 1957 pour quelques heures seulement puisqu’elle est morte à bord de la navette…

Pour en revenir aux singes (Singes au sens large de la race, il s’agissait d’un rhésus et d’un saïmiri mais pas encore d’un chimpanzé), les premiers à sortir de notre atmosphère le 17 décembre 1958 étaient américains et je ne sais pas s’ils ont connu le même sort que Laïka. En ce qui concerne les chimpanzés, le premier à faire un aller-retour le 31 janvier 1961 dans l’espace se nomme Ham. Il a eu une longue et heureuse vie jusqu’au 19 janvier 1983, jour de sa mort.

25 ans après sa mort et 47 ans après sa sortie dans l’espace, John H. Williams, producteur de Shrek, n’a pas hésité à faire jouer le petit-fils de Ham dans un film d’animation : Les chimpanzés de l’espace. Et oui, tout ça pour vous dire que je suis allé au cinéma hier soir…

Ham, un jeune chimpanzé de cirque Rebel est choisi pour participer à un programme spatiale hors du commun afin de découvrir une vie extraterrestre au-delà des étoiles. Il rejoint une équipe de chimpanzés de l’espace pour subir un entraînement digne des plus grands…

Le challenge est maintenant pour les scientifiques en charge de cette mission de former cette équipe de bras cassés en priant pour que l’étoffe des héros ne se transforme pas en étoffe des zéros !

Source : allocine.com

La durée du film est un peu décevante avec ses 1 heure et 15 minutes mais le rythme des gags est très bien trouvé, on ne s’ennuie pas mais on n’est pas écrasé non plus par des vannes de mauvais goûts.

Ce film d’animation est bien sûr tout public, il saura plaire aux enfants mais tout comme Shrek, je crois que les adultes apprécieront un peu plus les gags surtout au niveau des dialogues. Il y a quelques références à droite et à gauche qu’un enfant ne peut pas trop comprendre, notamment une excellente allusion sexuelle lorsque le tiran de la planète alien se voit rassurer à propos de la taille de la sonde spatiale humaine échouée sur sa planète, qu’il a récupéré pour son utilisation personnelle, par rapport à la taille de la navette spatiale apportée par les chimpanzés. C’est la façon de s’en servir qui compte, pas spécialement la taille… 🙂

En conclusion, c’est une bonne comédie d’animation. Avec Elodie, nous avons passé un bon moment avec tout de même le regret que le film soit trop court mais l’histoire est distrayante et la totalité du film est plaisante, rien n’est à jeter. 😉

TCho, Hamtaro.

Sources : fr.wikipedia.org


Twitter Facebook Google+