Le camping des Foutriquets

Twitter Facebook Google+
05 Aug 2008

 Environ 4 minutes de lecture

Le camping des foutriquetsAprès un passage vers le film d’horreur pornographique, me voici de retour avec une comédie, et pas n’importe laquelle : Le camping des foutriquets. Généralement, pour deviner de quel film original il s’agit, il ne faut pas être bien bête (sans vouloir offenser ceux qui n’ont pas encore trouvé pour celui-ci…). Toujours pas trouvé ?

Il s’agit de Camping, le film beauf (qui semble avoir lancé la mode avant Bienvenue chez les chtis et Disco) avec Franck Dubosc. Personnellement, j’avais beaucoup aimé mais ce n’est pas la même chose pour tout le monde. 😉

Le camping des foutriquets est donc une version porno de ce gros carton. Tout comme Bienvenue chez les chtites coquines, la version pornographique est assez bien réussie, à noter tout de même que le beauf semble être plus facile à jouer que l’accent chtis à imiter…

En effet, c’est un peu moins surjoué mais ça reste quand même un peu lourd au niveau du jeu des acteurs mais aussi au niveau des différents gags. Bref, c’est beauf , énormément beauf et c’est pour ça que ça me fait rire ! 🙂

Le scénario est beaucoup plus fidèle à la version originale que mes deux dernières critiques. On peut presque arriver à deviner la suite des évènements. Je sais, ils se mettent à poil, font l’amour, et ainsi de suite mais pas uniquement…

Au niveau des acteurs, on retrouve des têtes déjà croisées sur mes différents critiques. A croire que les acteurs français sont peu nombreux comparées aux actrices. Il y a donc Alban Ceray, Alyson Ray, Chloé Delaure, Cynthia Lavigne, Didier Noisy, H.P.G., J.P.X, Jane Darling, Liza Del Sierra, Lydia Saint Martin, Mahé, Melissa Black, Phil Holliday, Rodolphe Antrim, Sarah Twain, Tony Carrera, Vayana, William dirigés par Yannick Perrin.

Comme chaque année à la même époque, Tony Lefèvre, accompagné de sa femme Corinne, fait le voyage de Saint-Ouen en Île-de-France vers Le Camping des foutriquets en Corse, commune de Pignole-les-Bains, afin d’y passer ses vacances. Il y retrouve avec plaisir Castelli, le patron du camping, et Lysa la réceptionniste qui l’attend avec impatience depuis trois jours. Cette année là, sont également présentent trois touristes tchèques, que tout le monde confond d’abord avec des lesbiennes, et un médecin proctologue parisien égaré à bord de sa Lamborghini, avec sa jeune assistante Clarisse, en raison d’une grève des ferries.

Source : dorcelvision.com

Casting

Beaucoup de scènes cultes dans ce film par leurs situations bien particulières (pas forcément pornographiques). Ma préférée reste celle de l’apéro avec le belge et une scène lesbienne dans la tente d’à côté. Un bordel pas possible avec des cris de partout et pourtant, ils parlent tranquillement entre eux. 😉

J’ai retenu plusieurs répliques dignes d’être sorties à tout moment de votre vie :

– Alors ? Il est comment le saucisson corse cette année ?

– Tu veux que je te dise : je les baiserais mal mais je les baiserais bien quand même !

– Je savais que t’étais pas une femme d’intérieure et maintenant, tu montres à tout le monde que t’es pas une femme d’extérieure…

– Arrêtez de me mettre la pression, je ne suis pas une bière !

Excellentissime et il y en a des vingtaines comme ça, distillées dans tout le film. 😉

Au niveau du casting, j’ai un gros coup de coeur pour Liza Del Sierra  (clique sur le nom petit pervers, tu auras une photo ; ) ), pas forcément la plus belle du film mais elle a quelque chose d’attirant. En plus, je l’ai vu en vrai au salon Eropolis de La Rochelle et je peux vous dire qu’elle a vraiment quelque chose en plus, un petit je-ne-sais-quoi… 😉

En conclusion, c’est un très bon film porno avec un joli casting et des dialogues excellents. Le jeu de comédie des acteurs et actrices n’est toujours pas au top mais question sexe, je vais pas vous faire un dessin…

TCho, Hamtaro.

Liens :

Photos :


Twitter Facebook Google+